LE CID - PORTAIL DOCUMENTAIRE

Document : Ouvrage
Titre ISRAEL GALVAN DANSER LE SILENCE
Auteurs FRAYSSINET SAVY CORINNE
Date de parution 01/01/2009
Cote OUVDAN FRA
Commentaire Avec Israël Galvén, la danse flamenca s'engage sur le terrain de la performance conçue comme un "processus". Elle devient une "proposition", "une création en acte". Depuis 1998, avec le spectacle ; Mira ! Los zapatos rojos, premier jalon de sa collaboration avec le plasticien Pedro G. Romero, le solo s'impose à Israël Galvén comme une nécessité d'être devant l'héritage flamenco qu'il porte en lui. Il le ramène au fondement éthique du flamenco, una forma de ser, autrement dit un mode d'être. Défiant toute posture artistique, il s'agit d'une mise en jeu de soi au travers du geste vocal ou dansé. A l'écoute de cette pratique, Israël Galvén réévalue la danse flamenca dans sa conception de numéro, élaborée à l'époque des cafés cantantes (cafés concerts], encore présente aujourd'hui dans le cuadro flamenco (spectacle à numéros chantés, dansés et instrumentaux). Israël Galvén de los Reyes (Séville, 1973] apprend la danse dès l'enfance avec son père, le danseur José Galvén, et sa mère, la danseuse Eugenia de los Reyes. En 1994, il entre dans la Compania Andaluza de Danza dirigée par Mario Maya. Dès 1998, Israet Galvén présente ses propres créations. Une trajectoire peu commune commence, jalonnée par l'obtention des prix les plus prestigieux du flamenco et de la danse. En 2005, il reçoit le Premio nacional dç Danza - domaine de la création - attribué par le ministère de la Culture espagnole "pour sa capacité à générer dans un art tel que le flamenco une création nouvelle sans oublier les véritables racines qui l'ont nourri jusqu'à nos jours, et qui le constituent comme un genre universel". Dix créations voient le jour entre 1998 et 2008. Elles définissent une étape fondamentale dans l'évolution de la danse et de la création chorégraphique flamenca.
Descripteurs Danse flamenco
Référence ACTES SUD
Sélection dans valise Flamenco
Ancien numéro 11736