LE CID - PORTAIL DOCUMENTAIRE

Document : Ouvrage
Titre LE THEATRE DANSE DE NOTRE TEMPS - TRENTE ANS DE L'HISTOIRE DE LA DANSE ALLEMANDE
Auteurs SCHMIDT JOCHEN
Nbre/N° de page 144
Cote OUVDAN SCH
Commentaire Employée pour la première fois par le chorégraphe Kurt Jooss, le créateur de «Der grune Tisch», cette appellation qui remonte ainsi aux années 20 recouvre en fait un phénomène apparu à peu près quarante ans plus tard. Se plaçant, politiquement parlant, dans la filiation directe des rebelles années 60, des révoltes d'étudiants dans le monde entier et des discussions sur la cogestion au théâtre, le théâtre dansé allemand hérite tout autant, sur le plan esthétique, des lointaines retombées de la danse d'expression allemande et du travail de Kurt Jooss à l'école Folkwang d'Essen que de l'influence de la modem dance américaine, la première génération des grands chorégraphes du théâtre dansé l'ayant en effet apprise à sa source, à New York, pendant plusieurs années. Les premières productions que l'on puisse qualifier de «théâtre dansé» virent le jour en 1967: «Fragment», la première création de Pina Bausch, et «0 sela pei», de Johann Kresnik. Et il ne faudra pas attendre longtemps pour voir les premiers ensembles abandonner le qualificatif de «ballet» pour celui de «Tanztheater»; après le pionnier, le «Tanztheater Darmstadt», qui expéri-mentera la cogestion des danseurs avec son chorégraphe Gerhard Bohner, ce sera au tour du Tanztheater Wuppertal sous la direction de Pina Bausch. Le théâtre dansé n'est pas un style, mais un état d'esprit qui s'exprime le plus clairement dans une déclaration que fit Pina Bausch en 1973 et qui devint en quelque sorte le credo du théâtre dansé allemand: «Il m'intéresse moins de savoir comment les gens bougent que ce qui les fait bouger.» Dans les plus importantes chorégraphies pour ensemble, il s'est néanmoins développé un style que l'on pourrait qualifier au mieux de collage ou de montage; Bausch et Kresnik, Hoffmann et Linke et un grand nombre de leurs compagnons esthétiques fondirent les éléments les plus contraires sur la base d'une revue musicale. Et se mirent à faire parler et chanter leurs danseurs, sans jamais abandonner pour autant le plancher de la danse. Dans les théâtres et chez les groupes indépendants œuvre désormais la troisième génération de chorégraphes du théâtre dansé, avec notamment Joachim Schlômer, Urs Dietrich, Daniel Goldin, Sasha Waltz et Henrietta Horn. Formés, pour la plupart, à la section danse de l'école Folkwang d'Essen et souvent - tout comme leurs danseurs d'ailleurs - d'origine extra-germanique. Car le théâtre dansé allemand est en réalité une affaire internationale.
Descripteurs Danse danse contemporaine Photos
Référence GOETHE-INSTITUT;KALLMEYER
Pays Allemagne